Les critères pour le choix de votre anti-calcaire

La présence de calcaire dans l’eau du robinet peut avoir de nombreux effets indésirables. À long terme, elle réduit l’efficacité de vos appareils électroménagers. Le calcaire peut aussi altérer le goût de l’eau que vous buvez, ou assécher votre peau et vos cheveux. Pour remédier à ces soucis, vous pouvez envisager d’installer un anticalcaire sur votre alimentation en eau. Quels sont les critères à considérer pour choisir ce système anticalcaire ?

Anticalcaire, magnétique, électronique ou électrostatique ?

Les anti-tartres magnétiques fonctionnent grâce à des aimants posés directement sur la plomberie. Pour choisir ces aimants, ne vous fiez pas uniquement à la quantité de Gauss : il faut aussi prendre en compte leur grosseur. Le champ magnétique des aimants modifie la structure du calcaire. Cela l’empêche alors de former des dépôts de tartre sur les parois. Vous devez cependant vous assurer que la conduite sur laquelle ils seront installés ne soient pas en acier. Cela pourrait perturber le champ magnétique qui est généré. Il faudra choisir un aimant adapté au débit d’eau de votre canalisation. Un petit modèle ne sera pas efficace sur une conduite principale du logement.

Les anti-tartres électroniques sont composés de câbles qui s’enroulent autour d’un conduit. Ils sont souvent installés au niveau de la principale arrivée d’eau. Comme vous pouvez le lire si vous consultez cette page, ces appareils génèrent des impulsions électriques et magnétiques. Ces ondes agissent directement sur la formation de calcaire, et empêchent sa cristallisation. Au fil du temps, les dépôts qui étaient sur les parois se résorbent quand le système est curatif.

Les solutions anti-tartre électrostatiques modifient la liaison moléculaire entre les ions magnésium et le calcium. Cette technique provoque alors la formation de cristaux d’aragonite. Contrairement aux calcites responsables des dépôts de tartre, ce type de minéral restera principalement en suspension dans l’eau. Pour agir sur les ions, ce type d’anticalcaire génère une barrière de champs électrostatiques grâce à un système d’électrodes breveté.

paroi douche mouillee

Les avantages de chaque anticalcaire

L’utilisation d’un anticalcaire électronique ou électrostatique optimise l’efficacité de vos appareils électroménagers, car il élimine la quasi-totalité de formation calcaire dans l’eau. Ce système anti-tartre est facile à installer et à utiliser. Vous n’avez pas besoin d’acheter de consommables comme du sel ou de la résine. Pour le système électrique, bien qu’il utilise de l’électricité, il n’est pas très gourmand : sa consommation est estimée à 0,75 Wh. Le débit d’eau n’est pas affecté après son installation.

Ces systèmes sont curatifs et agissent sur les fines couches de calcaire qui reviennent parfois quand l’eau stagne plus de 72 heures.

Parmi les avantages de l’anticalcaire magnétique, celui de ne nécessiter aucun produit chimique. C’est également un dispositif qui peut fonctionner sans électricité. Il n’altère pas les propriétés de l’eau et il est peu encombrant. Le prix d’un anticalcaire magnétique est compris entre 30 et 200 euros. Ce système peut être posé par le plus débutant des bricoleurs. Ce système n’est pas curatif et n’agit pas sur le calcaire qui s’est déjà formé.

L’anticalcaire électrostatique ne s’use pas au contact de l’humidité. Cela s’explique par l’absence d’anode de zinc. Ce dispositif est économique. En effet, l’adoucissement s’effectue sans l’utilisation de résine. Ainsi, la consommation d’eau est réduite. La durée de vie de l’anticalcaire électrostatique est de 30 ans en moyenne.

Pour tous ces systèmes, l’entretien très basique consiste à remplacer le filtre anti-sédiment une fois par an et le filtre à charbon si vous en avez placé un.
Ces filtres servent à retenir les impuretés de l’eau et morceaux de calcaire déjà formés qui proviennent du réseau de distribution.

Quels sont vos besoins en eau ?

Les fabricants d’anticalcaires fournissent en général des données sur le nombre de personnes qui peuvent utiliser leurs kits. Vous trouverez également des informations sur les conditions de fonctionnement optimales du dispositif. Cela inclut la température et le débit d’utilisation. Vous devez aussi prendre en compte le niveau de dureté de l’eau pour savoir si le système anti-tartre peut se débarrasser facilement des roches sédimentaires. C’est une donnée que vous trouverez sur votre facture sous l’appellation de titre hydrotimétrique, qui se mesure en °f.

Si votre fournisseur n’indique pas cette information sur ses relevés, vous pouvez aussi vous rendre sur le site du Ministère de la Santé. Des rapports communaux qui évaluent le taux de calcaire y sont présents. Maintenant vous n’avez pas besoin de ces informations pour savoir si vous avez du calcaire, il suffit de le constater sur vos différents appareils…

Pensez à bien choisir et adapter votre système anti calcaire au diamètre de vos tuyaux, c’est en effet ce diamètre qui permet d’évaluer le débit et la quantité d’eau maximum qu’il faudra traiter. Le champ électrique électrostatique ou magnétique doit être suffisamment puissant pour couvrir toute la largeur de la canalisation.

Articles similaires

Partager

Laissez un commentaire

Search

Stootie Media

Stootie Media est le blog où vous découvrirez les meilleurs des informations, des conseils et des astuces qui vous aideront à faire de chez vous un espace confortable et épanouissant.  

Suivez-nous sur :

Stootie Media

Sur Stootie Media, nous vous proposons de découvrir l’ensemble des informations, des conseils et des astuces dont vous avez besoin pour faire de chez vous un bel espace. Pour toutes vos préoccupations, nous vous invitons à nous laisser un message. Nous vous répondrons très rapidement.

@2024 – Tous droits réservés. Stootie Media